Tag Archives: paris

HỒ THỦY TIÊN : Tran Van Khê, passeur de musiques et messager de paix


Tran Van Khê,
passeur de musiques
et messager de paix

Thuy Tiên HO, réalisatrice

Le Professeur Tran Van Khê est décédé au Vietnam, le 24 juin 2015. Il aurait eu 95 ans le 24 juillet. Il rejoint définitivement la terre de ses ancêtres.

khe

Il n’avait pas peur de la mort, il l’avait croisée plusieurs fois. Il avait prévu, dans les moindres détails, les cérémonies funéraires qui suivraient sa disparition car il ne voulait aucune récupération d’aucune sorte. Donc pas de funérailles nationales…

Pas de dépenses inutiles non plus. Il voulait que l’argent consacré aux fleurs ou les dons faits en de telles occasions servent à créer une bourse destinée à quelqu’un, musicien ou chercheur, qui se consacrerait à la musique traditionnelle. Il voulait que cette bourse devienne pérenne. Il souhaitait aussi que ses obsèques ne soient pas tristes et que ses ami(e)s musicien(ne)s, ses élèves jouent une dernière fois pour lui.

La maison qu’il occupait à Ho Chi Minh Ville depuis son retour au Vietnam en 2005 va devenir un lieu de souvenir dédié à la culture et à la connaissance de la musique traditionnelle, non seulement du Vietnam, mais aussi de l’Inde, de la Chine, du Japon de l’Iran… On y retrouvera les documents qu’il a enregistrés, photographiés, filmés ou publiés pendant plus de 50 ans et qui seront accessibles aux chercheurs et aux étudiants. Ses instruments de musique personnels ainsi que ceux rapportés lors de ses nombreux voyages et missions y seront exposés.

Orphelin de mère à l’âge de 9 ans, puis de père à l’âge de 10 ans, Tran Van Khê nait dans une famille dans laquelle on est musicien depuis plusieurs générations ; il sera élevé pour devenir musicien et chanteur traditionnel, même si plus tard, jeune étudiant, il s’orientera, pendant un temps, vers la médecine.

L’Histoire tumultueuse que traverse le Vietnam depuis l’occupation japonaise jusqu’à la fin de la colonisation française fera très vite basculer sa vie. Arrêté au Vietnam pour ses activités de résistant il aurait dû être fusillé. Il ne devra la vie sauve qu’à une rencontre avec un soldat français, engagé volontaire qui lui permettra de s’évader.

Et, c’est paradoxalement ce pays qu’il combat qui va l’accueillir en 1949 et dans lequel il deviendra cet ethnomusicologue respecté dans le monde entier.

Il avait combattu au Vietnam la France coloniale de l’époque, et c’est en « exil » qu’il va vivre la guerre menée par les Etats Unis contre son pays.

Cette guerre sera toujours présente en lui. En déplacement aux Etats Unis pour un congrès international, il refusera de se rendre à la Maison Blanche à l’invitation du président de l’époque, et ce, lui fait-il répondre, « tant que les Etats Unis porteront la guerre dans mon pays ». Face aux étudiants des universités américaines venus écouter le musicien, il explique la guerre du Vietnam et joue en mémoire des morts des deux pays.

Acteur-témoin de l’Histoire politique et culturelle du Vietnam et de la France, que de chemin parcouru entre le brillant étudiant en médecine, le chanteur de variétés habillé et gominé comme Tino Rossi, le musicien de jazz à ses heures perdues, l’acteur de cinéma, le diplômé de Sciences Politiques et l’ethnomusicologue, musicien traditionnel qu’il est devenu.

Tran Van Khê a donné des conférences, joué et chanté dans près de 60 pays, sur tous les continents, partageant la scène avec des musiciens prestigieux, tels Yehudi Menuhin ou Ravi Shankar. Il a fait l’objet de nombreuses émissions de radio et de télévision aux cours desquelles il a pu parler de son métier et de son engagement pour la préservation des musiques traditionnelles, patrimoine culturel de l’humanité.

Il a toujours voulu, à travers ses activités, être « un pont » entre son pays d’adoption et son pays d’origine. C’est sans doute pour cela que le président Mitterrand, lorsqu’il voulut renouer les liens avec son ancienne colonie, demandera à Tran Van Khê de l’accompagner dans son voyage.

Mais pour moi, Tran Van Khê est plus que ce personnage respecté et admiré par ses pairs, par ses étudiants et son public à travers le monde. il est cet oncle avec lequel depuis l’enfance j’ai tissé des liens d’amour et de complicité et au sujet duquel j’ai entrepris, il y a une vingtaine d’années la réalisation d’un film.

acteur

Tran Van Khê est entré dans ma vie par la magie du cinéma, j’avais six ans. Un jour, ma mère m’amena au cinéma. Sur l’immense écran, je découvris le visage et la voix de l’homme qui changea ma vie ; Tran Van Khê jouait le rôle d’un policier dans un film d’André Pergament, intitulé “La rivière des trois jonques”. Je le trouvais sévère mais juste ; il représentait la loi !

Cousin de ma mère, ils s’étaient perdus de vue à cause de la guerre. En 1958, il emménage avec nous dans la proche banlieue parisienne. Merveilleux conteur, il nous racontait chaque soir avant le coucher, « le Singe Pèlerin ». Il accompagnait ses paroles avec les gestes du théâtre chinois, ménageait ses effets et le suspense. Nous étions fascinés. Au fil des années, c’est lui qui m’éduquera, mettra en chansons mes tables de multiplication, mes cours d’histoire, de géographie et de sciences naturelles afin que je les retienne plus facilement … Il était fier de ce que j’étais devenue. Je lui dois beaucoup. Ma peine est immense…

E n avril dernier, j’étais au Vietnam, je lui ai rendu visite chaque jour pendant 2 mois, équipée de ma caméra pour saisir tous les instants qui pourraient encore enrichir mon film.

tt

Lorsque j’arrivais à 9h, sa journée était déjà bien commencée ; il avait pris connaissance des nouvelles du monde, dicté son courrier, ses réponses sur son Facebook. Puis il se mettait au travail ; toutes ses recherches ayant été consignées en français, aidé de son assistant, il écoutait, répertoriait des enregistrements datant de plusieurs décennies. Il donnait le lieu, la date, et le nom de l’instrument de musique. Sa mémoire et son envie de transmettre étaient intactes.

L’après midi, il dictait les pages qui devaient être celles d’un nouveau livre le concernant, constitué essentiellement de photos inédites, drôles, étonnantes de lui. Il écoutait et choisissait les chansons qu’il avait interprétées dans des versions inédites, certaines remontant à plus de 50 ans. Elles devaient sortir sous forme de CD. Il se réjouissait, en préparant ainsi son 95ème anniversaire, à l’idée de montrer une facette inconnue, moins « sérieuse» du personnage officiel.

Puis venait mon tour de lui prendre un peu de son temps précieux. Sa vue ayant beaucoup baissé, il ne pouvait pas lire la retranscription de ses interviews que j’avais filmées en français. Comme je ne voulais pas d’une autre voix que la sienne pour le doublage en vietnamien, alors, je les lui lisais et il devait les mémoriser pour les traduire fidèlement, puis les enregistrer. En raison de son âge, j’avais prévu 2h d’enregistrement par jour pendant 15 jours, mais il ne nous faudra que 3 jours pour tout achever. Sa voix était toujours aussi puissante et magnifique. Il nous a tous surpris, il était heureux et impatient de voir le film terminé.

Lorsque je l’ai quitté le 24 mai, nous nous étions donné rendez vous pour le mois d’octobre, pour la diffusion du film à la télévision vietnamienne. Il ne sera pas au rendez vous.

Paris, le 3 juillet 2015

Hồ Thuỷ Tiên

http://www.diendan.org/nhung-con-nguoi/tran-van-khe-passeur-de-musiques-et-messager-de-paix

MỘNG TRANG hát CA DAO ME (nhạc và lời : TRỊNH CÔNG SƠN), Quán nhạc Paris, tháng 4, 2015


Ca dao Mẹ Trịnh Công Sơn Mộng Trang Paris

Published on May 27, 2015

Quán Nhạc Paris kính mời các bạn yêu nhạc Trịnh thưởng thức Ca Dao Mẹ qua tiếng hát ca sĩ Mộng Trang. Paris
Le Cercle Premier vous invite à écouter une belle chanson de Trinh Công Sơn avec la voix de mong Trang du Club musical de Paris.

ATELIER DE CHANT DIPHONIQUE AVEC TRAN QUANG HAÏ, CENTRE MANDAPA, 6 RUE WURTZ 75013 PARIS , 31 mai 2015 de 9:30 à 13:30


ATELIER DE CHANT DIPHONIQUE AVEC TRAN QUANG HAÏ, CENTRE MANDAPA, 6 RUE WURTZ 75013 PARIS , 31 mai 2015 de 9:30 à 13:30

Standard

ATELIER DE CHANT DIPHONIQUE AVEC TRAN QUANG HAÏ, CENTRE MANDAPA, 6 RUE WURTZ 75013 PARIS , 31 mai 2015 de 9:30 à 13:30
ATELIER au CENTRE MANDAPA
6 rue Wurtz, 75013 PARIS
metro: GLACIERE (ligne 6)

Direction : Milena Salvini – 6, rue Wurtz – 75013 Paris – tél : 01 45 89 99 00 –centremandapa@yahoo.fr
Chant diphonique avec Tran Quang Haï
Tran Quang Haï
Les horaires :

Le prochain stage aura lieu le dimanche 31 mai 2015 de 9h30 à 13h30.
Les tarifs :

45€, inscription nécessaire (centremandapa@yahoo.fr)
(réservation par chèque de 15 € d’arrhes à l’ordre de TRAN Quang Haï)
Le professeur : Tran Quang Haï

Musicien et musicologue est issu d’une famille d’éminents musiciens vietnamiens depuis cinq générations. Ethnomusicologue au CNRS et au Musée de l’Homme, son domaine de recherche est la musique vietnamienne, asiatique et le chant diphonique sibérien. Membre de nombreuses Sociétés scientifiques dans le domaine de l’ethnomusicologie, il se produit internationalement et dispense son enseignement. Il a publié 23 CD de musiques traditionnelles et reçu plusieurs distinctions : la médaille de Cristal du CNRS en 1955, celle de Chevalier de la Légion d’Honneur en 2002 et celle d’Honneur du Travail (Grand Or) en 2009. Au Mandapa, Tran Quang Hai propose chaque année plusieurs sessions de chant diphonique. De janvier à mars 2014, il animera un cycle d’ateliers « Cuillers en concert ! » dans le cadre des ateliers soutenus par la Mairie de Paris.

http://tranquanghai.info/
ImageImage

TRAN QUANG HAI EXPLIQUE LES HARMONIQUES EN FRANCAIS

http://www.youtube.com/watch?v=r3kLKi6MhPo

Photo de Tran Quang Hai.
Photo de Tran Quang Hai.

MỪNG SINH NHỰT TRẦN QUANG HẢI / thơ xướng (Bạch Yến) và họa (Trần Quang Hải) / HAPPY BIRTHDAY TO TRAN QUANG HAI, 13.05.2015


17693_10152710060330807_440473849885781983_n4

thực hiện : Tùng Thái

happy birthday

happy birthday
Bảy mươi hai tuổi vẫn còn ngon
Giọng nói tiếng cười nổ rất giòn
Xơi lắm món ngon không ngại béo
Sâm-banh (champagne) mỗi tiệc khó mà thon
            Thương tặng chồng cưng yêu.
             Limeil Brévannes 03 giờ 15 sáng
                            Ngày 13 Tháng 05 Năm 2015
                            Bạch Yến

Joyeux anniversaire mon BB
Happy birthday my wonderful husband.
Feliz cumpleaños mi marido encantador.
Buon compleanno mio marito intenzionale

 

Chồng họa thơ vợ

Tuổi cao không ngại vẫn ăn ngon

Hải vị sơn hào các món giòn

Thế giới chu du truyền dạy hát

Tiệc tùng liên tục khó mà thon .

 

Thương yêu tặng vợ bài thơ họa

Trần Quang Hải, 13 tháng 5, 2015 lúc 9giờ20 am .

11245497_379905835540355_8018729139888030579_n

Thực hiện : Nguyễn thị Ngọc

anh minh tqh

TRAN QUANG HAI donne une conférence sur le SINAWI , chant chamanique coréen au Centre Culturel Coréen, Paris 75016, 8 avril 2015


Conférence « Le Sinawi »

Mercredi 8 avril 2015 18h 30 

De 18h30 à 20h00

 au Centre Culturel Coréen

2 avenue d’Iéna
75116 Paris

TQH 2007

Par TRAN Quang Hai, ethnomusicologue au CNRS

Le 8 avril 2015

Au sein de la musique coréenne, le Sinawi est une forme d’improvisation musicale chamanique dans laquelle un groupe de quatre instruments traditionnels (le hautbois piri, la viele à deux cordes haegeum, le tambour en forme de sablier janggu et le tambour buk) accompagne les rituels des chamanes. Aujourd’hui, il arrive que d’autres instruments tels que la cithare gayageum ou le hautboisconique taepyeongso, puissent aussi être utilisés. Le Sinawi est originaire des provinces de Chungcheong et de Jeolla. Il est avec le pansori et le pungnyu l’une des sources d’inspiration du sanjo.

Cette conférence, abordant le Sinawi, a pour but de préparer le public français à un rituel chamanique qui sera présenté pendant l’année de la Corée en France,

http://www.coree-culture.org/Conference-Le-Sinawi

Conférence “LE SINAWI – chant chamanique coréen” par Tran Quang Hai, Centre Culturel Coréen, 75016 Paris, 8 avril 2015


Mercredi 8 avril 2015, 18h 30 au Centre Culturel Coréen,
2 avenue d’Iena, 75016 Paris
Le Sinawi

sinawi 3

sinawi1sinawi 2
Par TRAN Quang Hai, ethnomusicologue au CNRS

PON69873jpg
Buổi nói chuyện về nhạc lên đồng của Hàn Quốc do Trần Quang Hải thuyết trình

CENTRE CULTUREL COREEN
2 avenue d’Iéna 75016 Paris – Tél : 01 47 20 84 15
www.coree-culture.org
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.
Metro : Iéna
Au sein de la musique coréenne, le Sinawi est une
forme d’improvisation musicale chamanique dans
laquelle un groupe de quatre instruments tradi-
tionnels (le hautbois piri, la vièle à deux cordes
haegeum, le tambour en forme de sablier janggu
et le tambour buk) accompagne les rituels des
chamanes. Aujourd’hui, il arrive que d’autres ins-
truments tels que la cithare gayageum ou le haut-
bois conique taepyeongso, puissent aussi être
utilisés. Le Sinawi est originaire des provinces de
Chungcheong et de Jeolla. Il est avec le pansori
et le pungnyu l’une des sources d’inspiration du
sanjo.
Cette conférence, abordant le Sinawi, a pour but
de préparer le public français à un rituel chama-
nique qui sera présenté pendant l’année de la
Corée en France, commençant à partir de sep-
tembre 2015.

Par Marc ORANGE, ancien directeur de l’Institut d’études coréennes au Collège de France La signature d’un traité entre deux pays n’est jamais un acte anodin. Les deux signataires s’engagent, ce faisant, sur un certain nombre de points qu’ils (…)
COREE-CULTURE.ORG

TRẦN QUỐC BẢO / THẾ GIỚI NGHỆ SĨ SỐ 4 (6 tháng 3, 2015) : Nữ nhạc sĩ dương cầm HÀ TRẦN con gái của cố quái kiệt TRẦN VĂN TRACH


THẾ GIỚI NGHỆ SĨ SỐ 4 (Ngày 6 Tháng 3 Năm 2015 – Phần 2)

    Tối thứ bẩy ngày 28 tháng 2 năm 2015, một chương trình độc tấu piano (piano recital) do nữ nhạc sĩ Hà Trần trình diễn tại nhà thờ Cathédrale Sainte Croix des Arméniens, địa chỉ 6ter rue Charlot, 75003 Paris trong khung cảnh của “l’Heure musicale au Marais ” (Giờ âm nhạc tại Marais). Ít người ở Pháp biết Hà Trần là con gái của quái kiệt Trần Văn Trạch và là em chú bác với nhạc sĩ Trần Quang Hải. Tham dự buổi trình diễn này có mẹ của Hà Trần, ca sĩ Bạch Yến, nhạc sĩ Trần Quang Hải và một số người Việt quen biết với hơn 100 người Pháp yêu nhạc cổ điển tới dự . Chương trình gốm có Sonate op 81 “Les Adieux” của Beethoven, Ave Maria của Schubert và Liszt, Ballade op. 23 và Etude op 25 n°12 của Chopin, và Menuet của Haendel.
    Nguyệt Hà hiện là giáo sư dạy đàn piano ở hai âm nhạc viện thuộc vùng ngoại ô Paris. Đã đậu bằng quốc gia dạy piano (diplôme d’état de piano) của Pháp . Ngoài việc dạy đàn piano, Nguyệt Hà còn trình diễn độc tấu piano (piano recital) ở Pháp và Âu châu .
Bạch Yến, Hà Trần, giáo sư piano, mẹ của Hà TrầnBạch Yến, Hà Trần, giáo sư piano, mẹ của Hà Trần

Hà Trần và nhạc sĩ Trần Quang HảiHà Trần và nhạc sĩ Trần Quang Hải

Nhạc sĩ Hà Trần chuẩn bị trình diễnNhạc sĩ Hà Trần chuẩn bị trình diễn

Nữ nhạc sĩ Hà Trần và vị giáo sư dậy côNữ nhạc sĩ Hà Trần và vị giáo sư dậy 

THANH PHƯƠNG / RFI : Phỏng vấn nhà văn PHẠM NGỌC LÂN về quyển sách “De Père inconnu”, phát thanh 11 mars 2015


TẠP CHÍ XÃ HỘI

“De père inconnu”, hành trình tìm người cha vô danh

Phát Thứ tư, ngày 11 tháng ba năm 2015

Tác giả Phạm Ngọc Lân tại phòng thu của đài RFI ngày 10/03/2015. RFI

Đi tìm vết tích người cha không biết mặt, nguyên là một lính Pháp tử trận ở Đông Dương, và qua đó tìm hiểu về cội nguồn của mình. Đó hành trình của Long, nhân vật chính trong cuốn sách có tựa đề « De père inconnu » ( Nguời cha vô danh ), vừa được xuất bản tại Pháp. Tác giả là ông Phạm Ngọc Lân, hiện sống tại thành phố Toulouse.

« De père Inconnu » có thể nói cuốn sách vừa mang tính lịch sử, vừa mang tính hồi ký, bởi vì lồng trong những sự kiện lịch sử Việt Nam từ nữa cuối thế kỷ 20 cho đến những thập niên 2000 là số phận của chính cá nhân và gia đình tác giả.

Bìa sách “De père inconnu”, NXB L’Harmattan

Học trung học ở Đà Lạt và đại học ở Sài Gòn, trong thời gian chiến tranh, ông Phạm Ngọc Lân đã từng là sĩ quan quân y trong quân đội Việt Nam Cộng Hòa. Sau khi Sài Gòn thất thủ năm 1975, ông đã bị đưa đi cải tạo một thời gian. Ra khỏi trại, ông trở lại giảng dạy tại Đại học Dược Sài Gòn, trước khi sang định cư tại Pháp vào năm 1980.

Cuốn sách do nhà xuất bản l’Harmattan ấn hành có lời đề tựa của nhà báo nổi tiếng của Pháp Patrick Poivre d’Arvor : « Câu chuyện -hay những câu chuyện – mà Phạm Ngọc Lân kể cũng cũng chính câu chuyện của chúng ta : đó là chuyện về mối quan hệ mập mờ giữa nước Pháp với cái mà thời đó chúng ta gọi là Đông Dương. (… ) Ngay sau thế chiến thứ hai hoặc ngay trước đó, nhiều nhà văn như André Malraux hay Marguerite Duras, đã kể cho chúng ta về xứ Đông phương huyền bí này, mà đã từng làm say mê biết bao người Pháp. Nhưng từ đó đến nay, những lời kể như vậy ngày càng hiếm. Chính vì vậy mà muốn sách của Phạm Ngọc Lân quý giá như thế. ».

Những người muốn tìm hiểu thêm về Việt Nam có thể tìm thấy ở phần cuối cuốn sách « De père inconnu » nhiều ghi chú tỉ mỉ về địa lý- lịch sử và văn hóa, mà tác giả đã tổng hợp lại từ những nghiên cứu của riêng ông về lịch sử Việt Nam đương đại.

Nhân dịp ông Phạm Ngọc Lân từ Toulouse lên Paris, RFI Việt ngữ đã mời tác giả đến phòng thu của đài để phỏng vấn về cuốn sách của ông. Sau đây mời quý vị theo dõi cuộc trao đổi:

Cérémonie funéraire de l’artiste-peintre Mr Lê Bá Đảng (acteur dans le film Công Binh) – Jeudi 12 mars à 14h30 au Crématorium du Père Lachaise


Cérémonie funéraire de l’artiste-peintre Mr Lê Bá Đảng (acteur dans le film Công Binh) – Jeudi 12 mars à 14h30 au Crématorium du Père Lachaise

Cérémonie funéraire de l’artiste-peintre Mr Lê Bá Đảng (acteur dans le film Công Binh) – Jeudi 12 mars à 14h30 au Crématorium du Père Lachaise

La cérémonie funéraire de Mr Lê Ba Dang aura lieu le jeudi 12 mars à 14h30 au Crématorium du Père Lachaise, 71 Rue des Rondeaux, 75020 Paris.

L’entrée du Crématorium se fait par l’avenue du Père Lachaise, accessible par la place Gambetta.
Métro : Gambetta (lignes 3 et 3bis)
Bus : Gambetta (n°102 et 69) ou Ramus (n°26)

Toutes les salles du crématorium sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Merci de vous signaler à votre maître de cérémonie, avant le temps d’hommage.

Le jour des obsèques, les véhicules des proches peuvent être autorisés à pénétrer dans le cimetière pour se garer sur le parvis du Crématorium.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Vous pouvez venir rendre un dernier hommage devant sa dépouille à la Chambre Mortuaire de l’Hôpital Cochin( pavillon Gustave Roussy), 27 rue du Fg St Jacques Paris 14e puis 10 rue Méchain à l’intérieur de l’hôpital, le soir du mercredi 11 mars et le matin du jeudi 12 mars.

Accès en transport en commun
Bus : 38 – 83 – 91
Métro lignes 4 ou 6 : Denfert Rochereau ou Saint Jacques
RER B : Port Royal ou Denfert Rochereau

Chúng tôi đau đớn báo tin với bạn bè : hoạ sĩ Lê Bá Đảng đã từ trần tại Paris ngày 7 tháng 3 năm 2015, thọ 94 tuổi.

Theo ước nguyện của người quá cố, di cốt sẽ được đưa về làng Bích La Đông (huyện Triệu Phong, Quảng Trị). 

Lễ hoả táng sẽ cử hành vào 14g30 ngày thứ năm 12.03.2015 tại Đài hoả táng 

Crématorium du Père Lachaise, 71 Rue des Rondeaux, 75020 Paris (M° Gambetta).

Giờ viếng thăm : chiều thứ tư 11/3 và sáng thứ năm 12/3 tại Chambre Mortuaire de l’Hôpital Cochin (Pavillon Gustave Roussy, 10 rue Méchain, 75014 Paris). 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Lê Ba Dang – biographie

lê bá đảng
Lê Ba Dang n’oppose pas l’Orient et l’Occident. Dans sa vision poétique, il englobe dans un seul univers fusionnel les influences culturelles de l’Europe et celles de l’Orient. Ce chant poétique, l’artiste aime le faire partager aussi bien dans ses sculptures que dans ses lithographies et dans ses œuvres sur papier. La variété des supports répond à celle des techniques : gravures-reliefs, lithographies double papier… Lê Ba Dang décline à l’envi et à l’infini formes et couleurs en un jaillissement, une source qui ne se tarit jamais.

Né en 1921 au Vietnam, il arrive en France en 1939 et étudie à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse. Il reçoit très tôt de nombreux prix pour son œuvre sculptée, sa peinture et ses dessins. Sa première exposition personnelle à Paris en 1950, remarquée et saluée par la presse française, signe sa consécration. Ce premier succès est le premier d’une longue série d’expositions et de coups médiatiques d’abord en France et en Allemagne qui jalonnent un parcours bien rempli-on pourrait parler des ” Trente Glorieuses ” pour cet artiste. Mais à la différence de la crise survenue après ces ” Trente Glorieuses ” sur la scène économique, le temps a joué en la faveur de L Lê Ba Dang qui, après l’Europe, a exporté son succès aux Etats-Unis dès 1966 lorsque le musée d’Art de Cincinnati accueille sa première exposition personnelle outre-Atlantique.

Les œuvres de Lê Ba Dang – peintures et estampes- sont présentes dans de nombreuses collections publiques et privées dans le monde entier, notamment la Galerie d’Art de l’Université à Lund (Suède) ; la collection Rockefeller (Etats-Unis) ; la collection Loo (Tokyo) ; le musée d’Art de Phoenix ; Ruud Lighting ; les entreprises Lloyd Baretz, le Centre Médical du Comportement à Seattle….

En 1985, Lê Ba Dang crée sa série ” Espaces “, un concept artistique qui emprunte à la sculpture, au collage et à la peinture pour élaborer un OANI (Objet artistique Non Identifié). Il entreprend, autour de ce thème, une série d’expositions aux Etats-Unis et au Japon qui soulèvent l’enthousiasme. Avec en apogée, son exposition magistrale et spectaculaire, sa ” Cathédrale d’Images ” en 1997 aux Baux de Provence, conçue en milieu naturel dans les carrières du village médiéval. Là, dans ce site de rêve, il érige ses ” Espaces ” de 300 m2 et 10 mètres de haut.

Parmi ses nombreuses distinctions honorifiques, en 1991 il lui a été fait l’honneur suprême de réaliser l’Epée d’Académicien du Professeur Jacques Ruffié.

Chaque ” Espace ” se compose d’un volume sculpté et peint, avec plusieurs couches d’un papier fabriqué par l’artiste- superposées comme les plaques tectoniques et triturées pour former un ” paysage en relief “. Combinant sculpture, peinture, bas-relief, collage, ces ” espaces ” lumineux se réfèrent aux formes de la Nature et aux sentiments entachés de spiritualité de l’homme qui la contemple. Chaque ” Espace ” est unique et doit être vu d’une position différente, de haut en bas, de côté. Comme si l’homme flottait. A moins que cela soit l’ ” Espace ” lui-même qui flotte. La référence au Cosmos est omniprésente. Les ” Espaces ” qui sont ” l’art et la Nature en même temps “, sont en évolution complète et intègrent des matériaux de plus en plus sophistiqués, tel le métal depuis l’an 2000. L’OANI prend corps, ou visage si l’on peut dire, se transformant en un Janus artistique, un objet avec deux têtes, deux pôles. Ni sculpture, ni peinture. ” Quelque chose d’unique ” souligne Lê Ba Dang.

Aujourd’hui, cette nouvelle génération des ” Espaces ” née dans les années 2000, est en orbite dans les plus prestigieuses galeries et musées du monde. Il restait un territoire à conquérir : la France où ils n’ont pas encore été montrés. C’est donc chose faite avec l’exposition organisée à la galerie Hoa Mai, à Saint-Germain-des-Prés, au cœur de Paris. Sidérale et sidérante… elle séduira les amoureux du cosmos artistique de Lê Ba Dang

Biographie

Né au Vietnam en 1921.
Vit et travaille à Paris depuis 1939.
Etudie à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse
1964-1965 Crée les ” Huit Chevaux “, en collaboration avec CHOU Ling, son premier portfolio en relief et sans couleurs ni encre.
1967 ” La Nature Prie Sans Paroles”, poème de Lao Tseu, lithographies
1968 Portfolio de lithographies de chevaux
1969-1973 ” Paysage Indomptable ” et sculptures sur le thème du Vietnam
1974 ” Les Dix Chevaux “, portfolio de lithographies
1976 ” Fantaisies “, une suite de lithographies
1977 ” Fleurs Séries “, une série de lebadangraphies
1978 LEBADANG crée les costumes et les décors pour l’opéra ” MI CHAU-TRONG THUY ” joué à l’Opéra de Paris. Cette création lyrique franco-vietnamienne est une première et un évènement.
1981 ” La Comédie Humaine ” , thématique déclinée en lithographie, aquarelle et peinture
1984 ” Artwear ” (l’Art à Porter) : création de bijoux d’artiste.
1985 Début de la série ” Espaces ”
1989 Lauréat du Prix de l’Institut International de Saint-Louis, Etats-Unis
1990 Expositions ” Spaces ” aux Etats-Unis, au Japon et en Allemagne
1991 Il est sélectionné pour réaliser l’épée d’Académicien pour le Professeur RUFFIE

Expositions Personnelles

1950 Librairie du Globe, Paris
1952 Galerie de l’Odéon, Paris
1953 Galerie de l’Odéon, Paris
1956 Au Seuil Etroit, Paris
1957 Galerie Cézanne, Cannes
1958 Au Seuil Etroit, Paris
Galerie Cézanne, Cannes
Château de la Napoule
1960 Au Seuil Etroit, Paris
Galerie Source, Aix-en-Provence
1962 Galerie INA Fuchs, Dusseldorf, Allemagne
1963 Galerie Mignon Massart, Nantes
1966 The Newman Contemporary Art Gallery, Philadelphia
Cincinnati Art Museum
1972 Galerie Fontaine, Paris
Frost and Reed Gallery, Londres
1974 Kuntsmesse, Dusseldorf
Circle Galleries : New-York, Chicago, San Francisco, Los Angeles, San Diego
1975 Kuntmesse, Koln
1977 Galerie Hautot, Paris
1978 Wonderbank Gallery, Frankfurt
1979 Circle Galleries : New-York, Los Angeles, San Diego, San Francisco
Cherry Creek Gallery of Fine Art, Denver
1980 Circle Gallery, Chicago
Clayton Art Gallery, Clayton
Genner Gallery, Duisbourg
Wonderbank Gallery, Frankfurt
1981 Circle Galleries : Dallas, Los Angeles, Houston
The Owl Gallery, San Francisco
Walton Street Gallery, Chicago
Gallery in the Square, Boston
1982 Circle Galleries : New-York, Pittsburg, San Diego, San Jose, Northbrook
Carolyn Summers Gallery, New-Orleans
Altamonte, Springs
Cherry Creek Gallery of Fine Art, Denver
The Old Olive Tree Gallery, Scottsdale
Pavilion Gallery, Portland
Ludeke Gallery, Cincinnati
Pioneer Square Gallery, Seattle
1983 Circle Galleries : Chicago, San Diego, New-York
Promenade Gallery, Woodland Hills
1984 Circle Galleries : Houston, Northbrook, San Francisco, San Jose, Miami
Pionner Square Gallery, Seattle
Congress Square Gallery, Portland
Gallery in the Square, Boston
1985 Circle Galleries : New-York, Chicago, New-Orleans, Pittsburg, Los Angeles
Cherry Creek Gallery of Fine Art, Denver
Promenade Gallery, Woodland Hills
1986 Circle Galleries : New-York, Northbrook, Chicago, San Francisco
1987 Circle Galleries : New-York, Chicago, Los Angeles, San Diego, Saint Louis, New-Orleans, Seattle
Japon : Osaka, Tokyo, Kyoto, Nagoya, Ashiya
1988 U.S.A., Japon, Allemagne
1989 Récompense par L’`nternational Institute of Saint Louis
1990 Exposition ” Espaces ”
1991 Sélectionné pour réaliser l’épée d’Académicien pour le Professeur RUFFIE
1992 Exposition ” Champêtre ” dans son village natal Bich-la-Dong, Province de Quang-Tri, Huê, Vietnam, pour honorer la mémoire de son père et de ses ancêtres
1994 Est fait Chevalier des Arts et des Lettres, Ministère de la Culture, France
1995 Galerie Herburger, Saarbrucken, Allemagne
Galerie Ostendoff, Heidelberg Allemagne
1996 One Man Show, Birla Academy of Arts and Culture, Calcutta, Inde
1997 Création en milieu naturel d’un grand “Espaces” de 300m2 et 10m de haut, dans les carrières du village médiéval des Baux de Provence, à la “Cathédrale d’Images”, jusqu’en 2002
2002 Musée Hô Chi Minh, Festival International, Huê, Vietnam
2003 Galerie VRG, rue Jacob, Paris
2004 Musée Hô Chi Minh, Festival International, Huê, Vietnam
Galerie Bijutsu Sekai, Ginza, Tokyo, Japon
Galerie Hoa Mai, rue Guénégaud, Paris

http://hoamaiparis.com/Lebadang_bio_FR.htm

Le Cercle Premier présente LA FÊTE MUSICALE et POÉTIQUE DU PRINTEMPS ẤT MÙI, 18 Avril 2015


Le Cercle Premier présente LA FÊTE MUSICALE et POÉTIQUE DU PRINTEMPS ẤT MÙI,

Samedi 18 Avril 2015 , 16h – 20h30

Studio RASPAIL, 216 Boulevard Raspail, 75014 PARIS

affiLOTUSA5recto

poster nho

Programme:

16h – 17h : Marché du Printemps (vente d’objets artisanaux, livres, CDs)

17h – 20h30 : Spectacle avec entracte

Musique traditionnelle du Vietnam : Tiếng Tơ Đồng,Thanh Nam, Thi Mai

Musique classique occidentale : Tuyết Phạm, Vinh Phạm, Minh Quyên, Thiên Bảo, Nguyên Trinh, Benoît Bourlet, Jade Li, Anh Thư

Aritste invitée: Norma Nahoun

Belles voix de la communauté vietnamienne de Paris: Mộng Trang, Anh Chi, Ngọc Xuân, Đình Đại, Tố Lan, Thanh Tâm / Nam Anh et la J Vox (choeur de jeunes chanteurs)

Théâtre poétique: Stanislas de la Tousche, Eric Morin

Ambiance Jazz: Kolia Lothar, avec la participation de Đặng Bình

Mise en espace: Quang et Eric Morin

Tournage videos : équipe “Voir Le Jour”

Videos: Duy Tâm

Régie: Thierry Vautrin et Jean-Didier Thiberghien

Poursuite lumière: Serge et Nadège

Organisation : Quang / Phượng / Xuân Hoàng

Réception: équipe Cercle Premier

Buffet : équipe Tuyết Hoa

Marché de printemps : cadeaux d’ailleurs

(produits des Hauts Plateaux du Vietnam – spécialement conçus et fabriqués pour nous)

Livres (Editions de la Frémillerie), Disques (Quán nhạc Paris et amis)

Participation : 30 Euros (spectacle et collation), pas de vente de billets sur place

Billets en vente au Bonheur de Tolbiac, 126 rue de Tolbiac

Contact et renseignements : Bùi Xuân Quang , tel: 06 19 03 10 26

Email: buixuanquangparis@gmail.com

bui xuan quang

BÙI XUÂN QUANG (organisateur)

TTD-2

Ensemble TIẾNG TƠ ĐỒNG (musique traditionnelle)

mong trang 2

MỘNG TRANG

anh chi

ANH CHI

Tố Lan

TỐ LAN